logo
Compte
>

L’INERTIE FLUIDE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

publié le 13/09/2022

L’inertie fluide est une technologie qui équipe de nombreux radiateurs électriques, installés dans les foyers français. Conçus pour procurer une chaleur douce et durable, ces émetteurs présentent des qualités non négligeables côté consommation et confort thermique. Zoom sur l’inertie fluide, son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients.

Les différents types de radiateurs électriques

Un système de chauffage peut être centralisé ou décentralisé. Dans le premier cas, vos émetteurs sont reliés à une chaudière à gaz, fioul ou bois. Tandis que dans une configuration décentralisée, ils fonctionnent indépendamment et séparément les uns des autres. Il existe plusieurs types de radiateurs électriques :

  • Le convecteur électrique : ce modèle de radiateur ancien fonctionne en aspirant l’air froid par une grille placée en bas de l’appareil, pour le relâcher chauffé par le haut. Comparé à son importante consommation d’électricité, le convecteur ne réussit pas à procurer une sensation de chaleur homogène.

  • Le panneau rayonnant : cette technologie combine le phénomène de convection avec le rayonnement électromagnétique par infrarouge. Son cœur de chauffe se compose d’un circuit de résistances, qui viennent chauffer une plaque en alliage métallique. C’est elle qui va diffuser la chaleur à travers une grille ou un panneau en verre. Avec une montée en température rapide et une chaleur homogène, le panneau rayonnant est suffisamment performant pour chauffer une pièce jusqu’à 20m2.

  • Le radiateur à inertie : il existe deux types de radiateurs à inertie : l’inertie sèche ou l’inertie fluide. Le premier se compose d’un circuit de résistances qui chauffent un matériau accumulant de la chaleur. Pour le second type, les résistances du radiateur chauffent un liquide caloporteur. Le principe de l’inertie thermique permet à ce radiateur d’accumuler de la chaleur pendant qu’il est allumé, puis de la restituer lorsque l’appareil est éteint.

Principe et fonctionnement du radiateur à inertie fluide

Le principe même d’un radiateur à inertie consiste à stocker de la chaleur dans son corps de chauffe, pour la restituer lorsque vous éteignez l’appareil. Ce mode de fonctionnement est attrayant pour deux aspects : le confort qu’il procure et les économies d’énergie qu’il permet de générer.

S’il existe deux types de radiateurs à inertie, celui qui nous intéresse ici est le modèle à inertie fluide. Tout comme son homologue à inertie sèche, le radiateur à inertie fluide est doté à l’intérieur d’une résistance électrique. Celle-ci va chauffer un liquide caloporteur, qui peut être de l’huile végétale ou minérale, ou bien de l’eau contenant une part de glycol. Une fois chaud, ce cœur liquide va à son tour chauffer le corps du radiateur, qui distribue enfin la chaleur produite aux occupants de l’espace par rayonnement.

Contrairement aux radiateurs à eau reliés à un système de chauffage central, l’ensemble de ces actions ont lieu dans un circuit fermé.

Une installation et un entretien facilités

Pour une mise en service du radiateur à inertie fluide, il faut l’installer comme tous les types de radiateurs électriques. On commence par raccorder les fils à la prise de courant prévue à cet effet, puis on accroche l’émetteur au mur. Pour que votre émetteur de chauffage soit efficace, il doit être positionné sur un mur donnant sur l'extérieur, sous une fenêtre ou près d’une porte. Ces emplacements permettent de neutraliser les courants d’air et donc les changements de température.

Puisqu’il distribue sa chaleur grâce au phénomène de rayonnement, il faut éviter de positionner votre radiateur à inertie fluide derrière une porte ou un meuble encombrant. Les obstacles auront pour effet de réduire la portée de ses rayons et donc, de sa chaleur.

L’entretien d’un radiateur à inertie fluide est également très simple, il suffit généralement de le dépoussiérer régulièrement. Au-delà de l’hygiène, cette opération a un impact sur la longévité et le bon fonctionnement de l’appareil.

Un investissement important, mais une consommation réduite

Si vous décidez d’utiliser un radiateur à inertie fluide en tant que nouveau moyen de chauffage principal, il est important de connaître son prix d’achat. Celui-ci diffère d’abord selon les constructeurs et les options qu’ils proposent. Un modèle classique en fonte d’aluminium n’affichera pas le même prix qu’un radiateur à inertie fluide en acier et verre avec thermostat tactile intégré. L’écart de prix sera également significatif selon la puissance de l’appareil. Il faut comprendre qu’elle dépend davantage de vos besoins en chauffage que de ce que vous êtes prêts à mettre dans un radiateur à inertie fluide. On situe la fourchette des tarifs de ce type de radiateurs entre 400 et 1200€ l’unité.

L’investissement peut donc rapidement devenir important, néanmoins, il sera rentabilisé sur le long terme. Les radiateurs à inertie figurent, en effet, parmi les radiateurs électriques les plus économiques, leur consommation énergétique étant réduite grâce au phénomène d’inertie.

L’inertie fluide : avantages et inconvénients

L’avantage majeur d’un radiateur à inertie fluide est l’économie d’énergie qu’il permet de générer. On compte qu’il consomme jusqu’à 25% de moins qu’un convecteur électrique. En l’associant à un thermostat, vous pouvez contrôler précisément la température de votre chambre, de vos pièces de vie ou de passage.

Côté inconvénients, on peut affirmer que ce mode de chauffage ne sera pas aussi performant dans une salle de bain qu’un radiateur à inertie sèche, puisqu’il met davantage de temps à monter en température. De plus, contrairement à un appareil dépourvu de fluide caloporteur, le radiateur à inertie fluide est soumis aux risques de fuites.

L’inertie fluide est un mode de chauffage confortable et économique dans le temps. Toutefois, il ne convient pas à toutes les pièces et demande plus de vigilance qu’un radiateur à inertie sèche.

Découvrez également :

Besoin d'aide ? Notre service client est à votre écoute.

Contactez-nous par le chat ou par téléphone au 04 65 26 03 29 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Vous pouvez aussi nous envoyer un message via notre formulaire de contact en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Envoyez un message