logo
Compte
>

INERTIE THERMIQUE

publié le 23/08/2022

L’inertie thermique d’un bâtiment est aussi importante que son isolation pour garantir le confort de ses occupants en toute saison. Un logement construit avec des matériaux et des enduits qui bénéficient d’une forte inertie thermique, se réchauffe et se refroidit lentement sous l’effet des températures extérieures. Zoom sur cette base de la construction pérenne et économique.

L’inertie thermique, qu’est-ce que c’est ?

Dans le domaine de la construction, l’inertie thermique désigne la capacité d’un matériau à stocker de la chaleur ou de la fraîcheur, pour les restituer progressivement. Ce sont les changements climatiques extérieurs qui influent sur l’inertie thermique du bâtiment. Face à une chute ou une montée des températures extérieures, votre bâtiment va adapter les températures intérieures à ces changements.

L’inertie thermique garantit un meilleur confort thermique à chaque saison. Durant l’été, son objectif est de garder les températures fraîches de la nuit tout au long de la journée. En hiver, une forte inertie conserve la chaleur à l’intérieur, en évitant au froid de vous impacter même lorsque vous aérez votre logement.

  • Indissociable de la notion d’inertie thermique, le déphasage thermique désigne la capacité d’un matériau à différer la restitution de l’énergie stockée. Le déphasage varie selon le matériau, la pierre assure un meilleur déphasage que la brique, qui aura elle-même un meilleur déphasage que le grès. Le choix de vos matériaux de construction impacte donc directement votre confort et sur le long terme. Une maison à faible inertie subira davantage de changements de température dans une journée qu’une habitation pourvue d’une grande inertie. Cette dernière saura garder une température constante, soumise à des variations moindres.

Les différents types d’inertie thermique

L’inertie thermique peut être définie de trois façons différentes :

  • Inertie thermique de transmission : ce type d’inertie thermique s’applique aux parois solaires. Il s’agit de murs qui reçoivent le rayonnement solaire par l’extérieur pour diffuser la chaleur récoltée à l’intérieur du logement. Pourvues d’un déphasage moyen, ces parois sont pensées pour distribuer la chaleur rapidement après son absorption, plutôt que de la stocker dans le temps. L’inertie thermique de transmission est utile pour éviter une chute des températures rapide lorsque le soleil se couche.

  • Inertie thermique d'absorption : ce deuxième type d’inertie thermique concerne, cette fois, les parois intérieures du logement. Elles agissent en absorbant la chaleur émise par le soleil ou par votre système de chauffage, pour la stocker et la diffuser sur une longue durée. L’intérêt de l’inertie thermique d’absorption est de limiter les écarts de températures entre le jour et la nuit, ainsi que le chaud et le froid.

  • Inertie thermique superficielle : ce dernier type d’inertie thermique est davantage considéré comme un plus, qu’un élément essentiel. Il se déroule au niveau des peintures, parements et enduits des murs, dont on mesure la capacité à retenir la chaleur. Moins efficace que les deux autres types d’inertie thermique, l’inertie superficielle reste un complément important l’isolation du logement.

Construction ou rénovation : optimiser son inertie thermique

Le meilleur moyen d’optimiser l’inertie thermique de son logement est de choisir les bons matériaux de construction. Ceux qui offrent l’inertie thermique la plus performante sont les matériaux lourds et denses. Lorsqu’on parle de densité, on désigne le poids du matériau pour un volume donné, exprimé en kg/m3.

Parmi ces matériaux de construction à forte inertie thermique on retrouve l’acier, le béton, les briques de terre ou encore le mortier. Ce qui les différencie des matériaux légers, est leur capacité thermique, c’est-à-dire leur possibilité à accumuler de la chaleur.

Ces différents matériaux sont, généralement, réservés à la construction de murs extérieurs et de murs porteurs intérieurs. Pour optimiser l'inertie thermique d’un bâtiment, on les complète d’un enduit extérieur, d’un enduit à chaux, de grès ou de peinture. Chaque matériel joue un rôle important sur l’inertie par transmission et l’inertie d’absorption. Les matériaux servant au premier type d’inertie sont comptés comme étant à faible diffusivité, tandis que pour le second type d’inertie, ils sont estimés à forte effusivité.

En plus de ces bases, vous pouvez augmenter l’inertie thermique de votre maison en optant pour des fondations de maison semi-enterrée, une isolation par l'extérieur, ou un toit végétalisé.

Les intérêts d’une bonne inertie thermique pour son logement

L’inertie thermique et une isolation de qualité œuvrent ensemble pour permettre à votre habitation d’être confortable en toute saison. L’intérêt premier de l’inertie thermique est donc de réguler les températures intérieures, en évitant au maximum leurs variations.

En choisissant les bons matériaux pour la construction de vos murs, vous profitez d’un chauffage plus efficace, quel que soit votre système de chauffage principal. Agissant comme des radiateurs à grande inertie, les parois de votre logement vont stocker de la chaleur pour la restituer doucement tout au long de la journée. L’inertie thermique permet également d’éviter les déperditions de chaleur lorsque vous ouvrez les fenêtres et les portes en hiver.

Un autre avantage à l’inertie thermique concerne cette fois l’isolation phonique, et non thermique, de votre maison. En optant pour des matériaux de construction à forte densité, vous choisissez aussi des isolants phoniques de qualité. Ce point est particulièrement important si votre habitation est située près d’un grand axe routier, ou tout simplement pour éviter les transmissions de bruits entre les différentes pièces.

  • Si vous rénovez une maison ancienne en cherchant à améliorer son inertie thermique, vous pouvez certainement bénéficier de nombreuses aides financières de l’Etat. N’hésitez pas à vous renseigner sur le dispositif MaPrimeRénov’, le programme « Habiter Mieux » de l’Anah, ou les aides de vos collectivités locales.

Découvrez également :

Besoin d'aide ? Notre service client est à votre écoute.

Contactez-nous par le chat ou par téléphone au 04 65 26 03 29 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Vous pouvez aussi nous envoyer un message via notre formulaire de contact en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Envoyez un message