Compte
>

TOUT COMPRENDRE SUR LE TRAITEMENT D’EAU 

publié le 03/08/2022

Le traitement de l’eau est primordial pour protéger les réseaux et les organes de chauffage ou d’eau chaude sanitaire. Que vos installations soient récentes, vieillissantes ou usées, il est impératif d’agir de façon préventive pour prolonger leur durée de vie et maintenir leur efficacité dans le temps.

En effet, dès la mise en eau d’un réseau de chauffage ou d’eau chaude, des effets à la fois physiques et chimiques se produisent. Au fil du temps, ils finissent par détériorer l’unité de production de chaleur et le réseau.

Quelles sont les causes de dégradation du réseau ?

On distingue trois principales causes à cette dégradation : l’entartage, la corrosion et l’embouage.

L’entartrage

C’est un phénomène fréquent lorsque le calcaire est très présent à l’état naturel dans une région. En effet, une eau trop dure finit par poser des soucis d’entartrage de vos appareils et de vos canalisations d’eau chaude.

La raison est simple : dès qu’une installation de chauffage est alimentée en eau, une quantité de calcaire s’immisce dans le réseau. Par conséquent, une fois l’eau chauffée, le carbonate de calcium se dépose dans les conduites, provoquant ainsi des dépôts sur votre installation de chauffage.

Ce qui, à plus ou moins long terme, peut provoquer :

Une réduction du diamètre de vos canalisations
Une diminution de la performance globale de vos installations
Une augmentation de votre consommation énergétique
Un engorgement de vos installations
Une détérioration des anodes magnésium

La corrosion

La corrosion présente dans votre réseau engendre également différentes problématiques. On observe deux types de corrosion :

La corrosion par oxydation (l'oxygène dissous dans l’eau à l’état naturel oxyde les composants métalliques de votre installation)
La corrosion galvanique (elle apparaît lorsque deux métaux de nature différente entrent en contact)

Ces deux formes de corrosion provoquent l'apparition d’oxyde ferreux pouvant provenir, entre autres, des bactéries, de la présence de dépôts ou encore de soudures.

Les conséquences de la corrosion ne sont pas sans risque, car elles peuvent amener :

Des éraflures dans le métal
Des ruptures de canalisations
Une augmentation des consommations d’énergie

La corrosion peut ainsi provoquer des fuites au niveau de votre chauffe-eau vertical ou tout chauffe-eau horizontal, de vos robinets et vannes, ou encore de vos vases d'expansion, même si ces derniers sont de très bonne qualité.

L’embouage

Le processus de l’embouage débute dès la mise en eau de votre installation. Il est en fait accéléré par la production de chaleur : l’eau se décomposant, l’oxygène y est dissous et détruit lentement les métaux créant ainsi une boue noire acide et abrasive.

Cette forme de corrosion peut être d’autant plus rapide si l’on est en présence de différents métaux et d’une température élevée.

L’embouage occasionne :

Une dégradation rapide de l’acier 
Une réduction du débit des circulateurs
Une augmentation de la consommation énergétique

Les bactéries prolifèrent alors dans les réseaux à basse température. Il est donc très important de nettoyer l’installation avant la mise en service via des flux de soudure ou encore du sable.

Le traitement d’eau de chauffage, une étape incontournable à ne pas négliger

Outre le fait qu’il est indispensable de traiter l’eau de chauffage et de vérifier les installations, il est aussi de votre devoir de respecter les conditions de garantie du fabricant. Vous devez ainsi veiller à vous conformer à ses préconisations d’installation par le respect des bonnes pratiques.

Vous devez ainsi ne pas négliger les règles de conception, l’importance de la qualité de l’eau entrante, aussi bien à court terme que dans la durée. Les bonnes pratiques professionnelles rappellent également qu’il est souhaitable de contrôler la qualité d’eau des installations une fois par an.

Traitement d’eau : quelques solutions pour maintenir un réseau sain

Si vous souhaitez conserver une eau pure sans impuretés ni pollants, il est impératif de la traiter. En effet, sans action de votre part, vous ne pourrez pas éliminer les matières organiques particulaires, ni le mauvais goût et les odeurs qui en résultent.

Par exemple, pour lutter contre le calcaire, il existe de nombreuses solutions comme l’usage d’un adoucisseur ou encore d’un système par électrolyse galvanique. L’adoucisseur doit être installé après la filtration et requiert une mise à l'égout.

Pour éliminer les matières organiques contenues dans votre réseau d’eau, ainsi que les particules solides, des procédés de traitement classiques s’avèrent également efficaces, notamment l’aération et la filtration sur sable ou encore la coagulation. Ils offrent une meilleure résistance à votre réseau et vous assurent une eau chaude ou froide de qualité.

Autre moyen pour obtenir un traitement d’eau performant, la décantation. En effet, ce procédé physique permet de soustraire les particules se trouvant en suspension de l’eau à traiter.

Vous l’aurez compris, entretenir ses installations est primordial pour éviter tout désagrément et mauvaise surprise. En cas de doute, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour un suivi fiable et régulier, que votre installation soit neuve ou ancienne. Il utilise des techniques de traitement d'eau performantes réduisant aussi bien l'entartrage, la corrosion que l'embouage.

Découvrez également d'autres pages qui pourraient vous intéresser :

Anode en magnésium chauffe-eau
Résistance chauffe-eau
Radiateurs verticaux muraux

Besoin d'aide ? Notre service client est à votre écoute.

Contactez-nous par le chat ou par téléphone au 04 65 26 03 29 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Vous pouvez aussi nous envoyer un message via notre formulaire de contact en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Envoyez un message