logo
Compte
>

COMMENT RÉALISER DES ÉCONOMIES AVEC SON CHAUFFAGE ?

publié le 12/09/2022

Le chauffage est la principale dépense d’énergie des Français, à l’heure où le coût des matières premières augmente fortement. D’où la recherche de réaliser des économies de chauffage pour soulager son budget et accroître son pouvoir d’achat.  Pour se préparer à l’hiver et au mauvais temps, suivez nos conseils, parfois très faciles à mettre en œuvre, pour réaliser des économies d’énergie. Ces solutions consistent à éviter les pertes de chaleur, tirer un meilleur parti des solutions existantes et remplacer certains équipements.

Évitez les pertes de chaleur

Pensez à fermer vos volets et vos rideaux

Fermer les volets de la chambre à coucher quand la nuit tombe est un geste naturel. Pourtant, il ne faut pas oublier les autres pièces du logement. Les volets complètent l’isolation de la maison, surtout lorsqu’elle n’est pas dotée de double vitrage. Pour cette raison, il ne faut pas hésiter à les fermer en journée lorsque vous êtes absent.
Les rideaux, surtout s’ils sont épais, sont aussi une source d’économie d’énergie dans les logements mal isolés. Ils empêchent l’air froid de pénétrer par les fenêtres.

Faire de petits travaux d’isolation

Si vous ne souhaitez pas réaliser des travaux d’isolation complets, qui sont une réelle source d’économie d’énergie, des astuces à moindre coût existent.
Il s’agit en particulier d’isoler les tuyaux de chauffage par calorifugeage. Cette opération s’adresse aux canalisations qui traversent des zones non chauffées (cave, garage). C’est également le cas lorsque les radiateurs ne sont pas à proximité de la chaudière. Il suffit d’entourer les tuyaux avec de la mousse. Plusieurs épaisseurs et différents diamètres existent dans le commerce.
Par ailleurs, isoler le plafond de la cave et le plancher d’un grenier ne demande pas d’y consacrer un budget conséquent. Si le plancher de votre grenier n’est pas aménagé, le dépôt d’un isolant réduit de façon immédiate vos déperditions de chaleur (de l’ordre de 30 %). L’isolation du plafond de la cave est aussi un gage d’économies d’énergie. Ces travaux d’isolation ne demandent pas de finitions importantes.

Pensez à aérer votre logement

Ce geste simple est nécessaire pour conserver une bonne qualité de l’air à l’intérieur et en chasser l’humidité, plus difficile à chauffer. Pendant l’ouverture des fenêtres (10 minutes par jour suffisent), il convient d’éteindre les radiateurs. Il existe en outre des radiateurs récents capables de détecter l’ouverture des fenêtres et d’ajuster le chauffage. D’autres solutions comme les VMC hygroréglables permettent l’ouverture ou la fermeture automatique des bouches d’aération en fonction de l’humidité présente dans l’air.

Tirez le meilleur parti de votre installation

L’entretien du système de chauffage

L’entretien du système de chauffage permet en premier lieu d’éviter la panne en hiver. En outre, cette opération est une occasion de réaliser une baisse de la consommation.
L’entretien annuel des chaudières à mazout, au bois ou au gaz est d’ailleurs obligatoire.
S’agissant des radiateurs électriques, le dépoussiérage permet d’en obtenir une performance optimale. Pour les radiateurs à eau, une purge annuelle est indispensable pour permettre une bonne circulation du liquide.
Profitez de cette opération de nettoyage pour disposer des panneaux réflecteurs entre le radiateur et le mur lorsque ce dernier n’est pas isolé correctement. Dans la mesure où ce panneau oriente une partie de la chaleur vers l’intérieur du logement, c’est un vrai plus en termes de confort.

La régulation et la programmation du chauffage

Les températures recommandées par l’ADEME sont de 19 °C dans les pièces à vivre et entre 16 et 17 °C dans les chambres. Selon l’agence, un degré en moins permet d’économiser 7 % d’énergie.
La régulation de votre chauffage permet de garder la température adéquate dans chaque pièce. Cela peut être obtenu par les thermostats de votre chaudière ou de vos radiateurs électriques. Les modèles les plus perfectionnés régulent la consommation en fonction des températures de l’habitation. Pour les radiateurs à eau, il existe des robinets thermostatiques qui permettent de réguler la température de chaque espace de la maison.
S’agissant de la programmation, il est possible d’économiser les dépenses d’énergie selon les habitudes, la présence ou l’absence des occupants.

Le remplacement des équipements

Installer des équipements plus récents et plus performants que les anciens dispositifs

Ces 20 dernières années, des progrès technologiques ont été réalisés sur les chaudières. Il ne faut pas hésiter à remplacer vos anciens appareils par des dispositifs plus économiques. Il est ainsi possible d’économiser 15 % de consommation sur les chaudières basses températures et jusqu’à 30 % pour les chaudières à condensation.
De plus, le chauffage électrique a fait d’importants progrès depuis les radiateurs convecteurs « grille pain » des années 1970. Ces radiateurs consomment beaucoup l’électricité. Il est aujourd’hui possible d’utiliser des modèles de radiateurs électriques à panneau rayonnant ou à inertie. Ces derniers permettent un réel confort de chauffe. Vous réaliserez en outre des économies d’énergie, en particulier avec les radiateurs électriques à inertie qui conservent la chaleur une fois éteints.

Opter pour des énergies renouvelables

Il s’agit de travaux dont certains sont assez coûteux, mais qui sont rentables à terme :

  • L’installation de panneaux solaires sur le toit permet selon les régions de produire une part importante du chauffage. Très écologique, cette technologie ne rejette pas de gaz à effet de serre.
  • L’aérothermie permet de capter les calories présentes dans l’air extérieur pour les introduire dans votre habitation. Le principe repose sur le système de la pompe à chaleur.
  • La récupération de l’énergie du sol voire d’une nappe d’eau (géothermie) permet un confort de chauffe tout en épargnant la planète.

Le financement de ces dispositifs peut ouvrir droit à des aides publiques : MaPrimeRénov’, un éco-prêt à taux zéro, le dispositif Coup de pousse économie d’énergie (CEE), la TVA à 5,5 %, des aides de l’ANAH…

Le chauffage au bois

Ce type de chauffage a le vent en poupe, en particulier les poêles à bois ou à granulés. Ils sont bien plus efficaces et moins polluants que les anciennes cheminées ouvertes. En effet, un poêle à bois moderne a une excellente capacité de chauffe.
Le chauffage à bois est en outre très économique. Le bois est un combustible peu cher par rapport aux autres solutions de chauffage (fioul, gaz, électricité). Vous verrez par conséquent votre facture d’énergie baisser de façon significative. Cette installation ouvre aussi droit à des aides publiques. 
Pour en savoir plus :

Besoin d'aide ? Notre service client est à votre écoute.

Contactez-nous par le chat ou par téléphone au 04 65 26 03 29 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Vous pouvez aussi nous envoyer un message via notre formulaire de contact en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Envoyez un message