logo
Compte
>

RADIATEUR À INERTIE ET RADIATEUR À ACCUMULATION : QUELLES DIFFÉRENCES ?

publié le 01/09/2022

Radiateur à inertie et radiateur à accumulation sont tous deux des appareils électriques performants offrant un confort thermique et une qualité d’air appréciables. Ils fonctionnent d’ailleurs sur le même principe de stockage de chaleur et permettent de réaliser des économies d’électricité comparés à un chauffage électrique classique. Mais s’ils fonctionnent en partie de la même manière, il existe en revanche quelques différences notables entre les deux. Alors, radiateur à inertie et radiateur à accumulation : quelles différences ? Zoom sur les caractéristiques de ces deux équipements de chauffage !

Sommaire :

Fonctionnement du radiateur électrique à inertie

Fonctionnement du radiateur électrique à accumulation

Radiateur à inertie et radiateur à accumulation, quelles différences ?

Fonctionnement du radiateur électrique à inertie

Rappelons qu’il existe deux types de radiateurs à inertie : les radiateurs à inertie sèche et les radiateurs à inertie fluide. Tous deux sont similaires en termes de performances thermiques. Ce qui les différencie principalement, c’est la nature de leur cœur de chauffe, l’élément dans lequel on retrouve la résistance électrique indispensable à leur fonctionnement. Celui-ci est solide (matériau réfractaire) dans le cas du radiateur à inertie sèche, et liquide (fluide caloporteur) dans le cas du radiateur à inertie fluide.

Pour en savoir plus : Quelles sont alors les caractéristiques d'un radiateur à fluide et quel est son prix ?

Pour fonctionner, le radiateur doit se brancher sur le réseau d’électricité de l’habitation. Inutile donc que votre appareil soit relié au système de chauffage central. Son installation, totalement indépendante, est simple et rapide !

Le principe ? Transformer l’électricité en chaleur. L’énergie électrique traverse la résistance située dans le cœur de chauffe, ce qui provoque la production de chaleur. Mais celle-ci n’est pas diffusée complètement : elle reste en partie stockée dans le cœur de chauffe pour être redistribuée plus tard en fonction des besoins en chauffage de la pièce où l’appareil se situe. Autrement dit, grâce à son inertie, il continue à diffuser de la chaleur, même lorsqu’il ne consomme plus d’électricité.

Certains modèles disposent par ailleurs de fonctionnalités avancées. Un système de programmation à la pointe de la technologie vous permettra de régler précisément la température (parfois même à distance via une application mobile), de planifier des horaires de chauffage en fonction de vos absences, de diminuer la température la nuit et d’opter pour toutes sortes d’autres programmes économiques. De quoi vous aider à contrôler votre consommation d’énergie et ainsi baisser le montant de vos factures d’électricité !

Fonctionnement du radiateur électrique à accumulation

Avec ce type de radiateur, la production et la distribution de chaleur sont différées. Ici aussi le courant électrique passe dans une résistance pour produire de la chaleur et la stocker ensuite. Sauf qu’un appareil de chauffage à accumulation se charge pendant les heures creuses, moment où le tarif de l'électricité est préférentiel en raison d’une demande en électricité plus faible dans la zone géographique concernée. Rien à voir avec les autres solutions de chauffage conventionnelles donc !

Le principe ? Faire fonctionner l’appareil pendant les heures où l’électricité est la moins chère, et profiter de la chaleur accumulée plus tard ! Durant les heures pleines, la chaleur est emmagasinée dans un « bloc accumulateur » constitué de briques de rétention thermique, dites aussi « briques réfractaires » de haute densité. Elle est ensuite restituée progressivement par rayonnement dans la pièce à chauffer. Grâce à son fonctionnement en heure creuse, le radiateur à accumulation permet forcément de réaliser de belles économies d’énergie. Il faut en revanche avoir souscrit à un contrat en heures pleines/heures creuses.

Bon à savoir : lorsqu’il fait très froid, il se peut que les calories accumulées durant les heures creuses ne suffisent pas. À l’inverse, si le stock de chaleur n’est pas utilisé lors d’une journée bien ensoleillée, les calories accumulées peuvent être perdues.

Radiateur à inertie et radiateur à accumulation, quelles différences ?

Le fonctionnement de base est similaire entre les deux types d’appareils. Tous deux accumulent de la chaleur pour la diffuser plus tard et nécessitent peu d’entretien. Le confort thermique est, lui aussi, semblable : dans les deux cas, la chaleur diffusée est douce et homogène. Mais alors, quelles sont leurs différences ?

Les caractéristiques du radiateur à inertie

  • Il s’adapte à vos besoins grâce à un thermostat précis : il dispose d’un système de régulation et de programmation pour choisir la bonne température à tout moment, dans chaque pièce de la maison.
  • Il accumule la chaleur en fonction des besoins : il n’y a pas de baisse brutale de température.
  • Il s’adapte et s’intègre facilement dans un habitat : couleur, forme, design, horizontal ou vertical… il existe de nombreux modèles !
  • Il est plutôt léger et sait se faire discret dans votre intérieur.
  • Il fonctionne avec toutes les tarifications électriques.

Les caractéristiques du radiateur à accumulation

  • Il est massif et lourd, principalement en raison du poids du cœur de chauffe.
  • Il est volumineux, ce qui implique de l'installer dans une pièce assez vaste.
  • Il nécessite un abonnement spécifique auprès du fournisseur d’électricité.
  • Il dispose en général d’un système de régulation assez basique. Son thermostat ne permet pas de s’adapter à vos besoins en temps réel.
  • Il peut être un peu plus long à monter en température puisqu’il faut du temps pour chauffer toute la masse du cœur de chauffe.

En résumé : radiateur à inertie et radiateur à accumulation peuvent continuer à diffuser de la chaleur pendant plusieurs heures, même éteints, et ne consomment pas d’énergie pendant ce temps-là. Mais en plus des économies permises par l’accumulation de chaleur, le système de régulation du radiateur à inertie à l’avantage de chauffer votre logement de manière optimale, sans gaspiller d’énergie. En effet, avec un radiateur à accumulation classique, difficile de régler la température ! Bien que sa capacité de stockage de la chaleur soit plus grande, l’absence d’un système de régulation thermique avancé est un inconvénient notable. Vous l’aurez compris : si vous souhaitez allier performances et économies d’énergie, le radiateur à inertie électrique en pierre ou en fonte est probablement la meilleure solution !

À lire aussi :

Besoin d'aide ? Notre service client est à votre écoute.

Contactez-nous par le chat ou par téléphone au 04 65 26 03 29 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Vous pouvez aussi nous envoyer un message via notre formulaire de contact en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Envoyez un message