logo
Compte
>

QUEL EST LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES CHAUFFAGES ÉLECTRIQUES ?

publié le 01/09/2022

Vous envisagez l’installation d’un chauffage électrique chez vous ? Vous avez bien raison de vouloir en savoir plus, car c’est un fonctionnement très différent du chauffage central. Ici, chaque émetteur (radiateur, sèche-serviette, etc.) produit lui-même, grâce à « l’effet joule », la chaleur qu’il diffuse. Et pour répartir correctement cette chaleur produite dans la pièce à chauffer, les chauffages électriques disposent de plusieurs types de fonctionnements : la convection, le rayonnement ou encore l’inertie. Alors, quel est le principe de fonctionnement des chauffages électriques ? Voyons cela de plus près !

Sommaire :

Quels sont les différents systèmes de chauffage à l'électricité et quel est leur fonctionnement ?

Quel est le principe de fonctionnement des chauffages électriques ?

Quels sont les différents systèmes de chauffage à l'électricité et quel est leur fonctionnement ?

Il existe plusieurs systèmes et appareils de chauffage fonctionnant à l’électricité. Voyons tout de suite le principe de fonctionnement des chauffages électriques les plus courants !

Les convecteurs électriques traditionnels

Il s'agit des premiers appareils de chauffage électrique ! Le principe de fonctionnement est rudimentaire : tout repose sur une résistance électrique qui chauffe l’air ambiant froid à l'intérieur de l’appareil avant de le rediffuser chaud dans la pièce. Le convecteur est léger, facile à installer, et monte très vite en température, mais il n’est pas capable de stocker la chaleur (contrairement au radiateur à inertie).

Étant le radiateur électrique le plus simple et basique qui soit, son prix est relativement bas. On lui reproche, en revanche, d’assécher l’air de la pièce chauffée, ce qui peut provoquer un inconfort respiratoire pour les personnes les plus fragiles. De plus, la chaleur n’est pas restituée de façon homogène. Le confort thermique n’est donc pas optimal.

Les panneaux rayonnants

Plus performants que les convecteurs première génération, les panneaux rayonnants ou radiants bénéficient d’une portée de chauffage supérieure. La chaleur diffusée est beaucoup plus douce et homogène. Leur mode de fonctionnement ? Ils se composent d’un réseau de résistances électriques et d'un cœur de chauffe en aluminium (plaque chauffante) placés derrière une grille.

Le radiateur rayonnant transmet la chaleur dans tout le volume de la pièce grâce à un transfert de lumière infrarouge invisible à l'œil nu. L’énergie calorifique (chaleur produite) est diffusée par le système du rayonnement thermique dans la pièce en rebondissant sur les murs, les meubles, les personnes, etc. relayant à leur tour la chaleur dans l’air ambiant. Ce principe de fonctionnement explique le fait que la chaleur soit particulièrement enveloppante et agréable. C’est un peu de cette manière que le soleil nous réchauffe !

Les radiateurs à accumulation

Ici aussi le courant électrique passe dans une résistance dans le but de produire une chaleur douce et homogène. La spécificité de cet appareil réside dans son principe de stockage de la chaleur. Le cœur de chauffe stocke une partie de la chaleur produite afin de la restituer plus tard. L’avantage ? Le radiateur consomme de l’électricité et la transforme en chaleur durant les « heures creuses », lorsque cette source d’énergie est la moins chère. Celle-ci est ensuite accumulée et conservée dans le cœur de chauffe avant d’être libérée dans la pièce à chauffer lorsque l’électricité passe en tarif « heures pleines ».

Vous pourrez alors chauffer votre logement sans que le radiateur ne consomme d’énergie. Veillez cependant à souscrire à un contrat en heures pleines/heures creuses !

Pour tout savoir, lisez aussi : Radiateur à inertie et radiateur à accumulation, quelles différences ?

Les radiateurs à inertie

Il existe deux types de radiateurs électriques à inertie : ceux à inertie sèche et ceux à inertie fluide. Ils se distinguent par la nature de leur cœur de chauffe. Dans le cas d’un radiateur à inertie fluide, la résistance électrique est immergée dans un fluide caloporteur. Dans celui d’un appareil à inertie sèche, le cœur de chauffe se compose d’un matériau réfractaire (pierre de lave, céramique, etc.) ou métallique (fonte, aluminium, etc.). Qu’il soit solide ou liquide, ce dernier a la capacité de stocker la chaleur pour la diffuser progressivement. Cela permet au radiateur de continuer à dégager de la chaleur, même lorsqu’il est éteint et ne consomme plus d’électricité.

Ces radiateurs nouvelle génération disposent d’un tas de fonctionnalités pratiques et innovantes pour s'adapter au mieux à vos besoins de chauffage. Un système de programmation moderne vous permettra par exemple de commander vos appareils à distance, mais aussi de définir des plages horaires pour réguler la température selon le moment de la journée. Quoi de mieux pour maîtriser sa consommation d’électricité ?!

Pour en savoir plus : Quels types de radiateur inertie existe-t-il ?

Les sèche-serviettes électriques

Cet équipement de chauffage est le plus répandu dans les salles de bain. Pratique, le sèche-serviette électrique permet non seulement de chauffer la pièce, mais également de sécher les serviettes. Comme le radiateur à inertie, il peut être à inertie fluide ou sèche selon la nature de son cœur de chauffe. Il se branche aussi sur le circuit électrique du logement et fonctionne grâce à une résistance électrique qui génère de la chaleur et la diffuse dans le corps de chauffe.

Le plancher chauffant

Enfin, n’oublions pas les émetteurs électriques pouvant être répartis dans les murs, le plafond ou le plus souvent, le plancher. Ces systèmes rayonnants se composent d’un réseau de résistances électriques basse température qui sont posées sur un isolant thermique, puis recouvertes de béton flottant ou autre plâtre spécial. Un système de chauffage électrique on ne peut plus discret et tout aussi performant, mais qui nécessite des travaux de la part de professionnels qualifiés.

Quel est le principe de fonctionnement des chauffages électriques ?

Contrairement aux émetteurs à eau chaude qui doivent être reliés à un chauffage central, les appareils de chauffage électriques fonctionnent de manière indépendante. Ils produisent eux-mêmes la chaleur qu’ils diffusent directement dans la pièce dans laquelle ils sont installés. Pour ce faire, ils utilisent « l’effet joule » : le passage d’un courant électrique dans un conducteur contenant une résistance provoque une augmentation de la température du conducteur. Il en résulte alors la production de chaleur. C’est d’ailleurs sur ce même principe que fonctionnent votre bouilloire électrique, votre grille-pain ou encore votre four !

Si tous les chauffages électriques reposent sur le principe de l’effet joule, ils se distinguent par certaines fonctionnalités et par leur capacité à diffuser efficacement la chaleur produite dans le logement. Vous aurez alors le choix entre des systèmes d’émission de chaleur par convection, rayonnement ou inertie.

À lire aussi :

Besoin d'aide ? Notre service client est à votre écoute.

Contactez-nous par le chat ou par téléphone au 04 65 26 03 29 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Vous pouvez aussi nous envoyer un message via notre formulaire de contact en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Envoyez un message