logo
Compte
>

COMMENT BIEN CHOISIR SON RADIATEUR SÈCHE-SERVIETTES ? NOS CONSEILS

publié le 31/08/2022

À l'heure des économies d'énergie, il devient incontournable de s'entourer d'équipements performants dont on connaît la consommation. Les appareils électroménagers de la maison (cuisine, buanderie...) disposent pour la plupart d'indicateurs de consommation. Mais ce n'est pas encore le cas pour les radiateurs sèche-serviettes, l'allié « confort » des salles de bain. Vous êtes-vous déjà demandé combien d'électricité consomme un sèche-serviettes ? Cela dépend de la puissance du modèle, qui s’échelonne de 500 à 1 750 watts, et du nombre d’heures de fonctionnement. Mais pas seulement ! Découvrez nos éléments de réponse à cette question à fort enjeu économique.

Sommaire :

  • Combien d’électricité consomme un sèche-serviettes ?

  • Plus ou moins d’électricité ? Paramètres de variation de la consommation

  • Pour aller plus loin

Combien d’électricité consomme un sèche-serviettes ?

Il est recommandé d’anticiper les frais de fonctionnement d’un appareil que l’on acquiert. Pour chauffer votre salle de bain, une simple formule permet d’évaluer le coût final de l’utilisation d’un radiateur sèche-serviettes. Cela nécessite uniquement de connaître la puissance nominale du modèle, généralement délivrée par le fournisseur.

Trois paramètres sont pris en compte pour calculer l’énergie consommée par votre appareil sur une période donnée :

  • La puissance de l’appareil : elle s’exprime en watt, ou en kilowatt (= 1 000 watts). Le kilowattheure, kWh, est l’unité de mesure permettant d’exprimer la consommation électrique d’un appareil fonctionnant à l’électricité. La puissance représente la quantité d’énergie électrique reçue par seconde, puis consommée par un sèche-serviettes électrique en mode de fonctionnement idéal.

  • Le nombre d’heures de fonctionnement par jour : à vous d’évaluer le nombre d’heures où l’appareil est en mode allumé et utilisé.

  • Le nombre de jours de fonctionnement, sur l’année ou sur la période considérée : recensez les jours « ON » et les jours « OFF ».

La formule appliquée pour connaître la consommation du sèche-serviettes est la suivante :

[(Puissance de l’appareil)(Nombre d’heures de fonctionnement par jour)(Nombre de jours de fonctionnement sur la période)]/1 000.

Par exemple, si vous utilisez votre sèche-serviettes de 1 200 kW, trois heures par jour, pendant 2 mois (61 jours), votre consommation sera la suivante : [1 200 * 3 * 61]/1 000, soit 220 kW environ sur la période. Ceci permet ensuite de calculer le montant de votre facture à venir. Il faut rapprocher cette consommation avec les tarifs de votre fournisseur d’électricité.

Plus ou moins d’électricité ? Paramètres de variation de la consommation

Les différentes technologies employées par les sèche-serviettes vous offrent un cadre chaleureux dans votre salle de bain. Leurs propriétés impactent directement la consommation électrique de ces appareils. Elles peuvent vous faire réaliser des économies d’énergie notables, ou alors consommer plus d’électricité que nécessaire.

Adaptez pour bien consommer

Soyez vigilant sur le type d’équipement que vous choisissez pour faire monter la température. Un sèche-serviettes trop puissant par rapport au volume à chauffer gaspille l’énergie. À l’inverse, un modèle dont la puissance est trop faible comparativement à vos besoins tourne plus longtemps pour arriver au niveau de chaleur requis.

Conseil de pro : si vous voulez un effet réchauffant immédiat, privilégiez les sèche-serviettes soufflants. La température de la salle de bain augmente de 3 à 4 degrés en un temps record.

Sélectionnez pour davantage économiser

Les sèche-serviettes électriques secs ont des propriétés d’inertie qui leur permettent de continuer à diffuser de la chaleur, même après avoir été éteints. Parfaits pour continuer à faire sécher les serviettes après l’arrêt du chauffage. Ceci n’est pas possible pour les radiateurs où seule une résistance électrique assure le chauffage de la pièce. La production de chaleur est réduite à néant dès l’extinction de l’appareil. Quant aux radiateurs sèche-serviettes à inertie fluide, du type radiateurs à fluide caloporteur, leur montée en température est plus lente. Le liquide contenu dans les tubes met du temps à chauffer. Ils consomment de ce fait davantage d’électricité pour arriver au même résultat que leurs homologues à inertie sèche.

Programmez pour mieux chauffer

Les sèche-serviettes équipés d’un thermostat électronique permettent de planifier des créneaux de chauffage à votre convenance. Une fois défini, le programme est activé de manière autonome. Vous pouvez ainsi prévoir le fonctionnement du chauffage selon votre emploi du temps. Quoi de mieux que de profiter d’une salle d’eau bien chaude à l’heure prévue ? Les appareils équipés d’un fil-pilote se branchent quant à eux sur le thermostat général du logement, pour un résultat similaire.

La consommation en électricité d’un sèche-serviettes est intimement liée à la puissance de l’appareil. Toutefois, d’autres facteurs entrent en ligne de compte. Ils peuvent faire évoluer à la hausse, ou à la baisse, la quantité finale des kilowattheures consommés.

Pour aller plus loin

Besoin d'aide ? Notre service client est à votre écoute.

Contactez-nous par le chat ou par téléphone au 04 65 26 03 29 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Vous pouvez aussi nous envoyer un message via notre formulaire de contact en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Envoyez un message