logo
Compte
>

COMMENT AVOIR UN APERÇU DE LA RENTABILITÉ DE MES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE ?

publié le 09/08/2022

On estime la rentabilité d’une installation de chauffage selon son type, ainsi qu’aux caractéristiques du logement. Il faut prendre en compte l’année de construction de l’habitation, la qualité de son isolation, la surface, la situation géographique, ainsi que votre mode de chauffage. Carrera vous explique comment avoir un aperçu de la rentabilité de vos installations de chauffage.

  1. Optimiser la rentabilité de ses installations de chauffage
  2. Comment avoir un aperçu de la rentabilité de mes installations de chauffage ?
  3. Rentabilité d’un chauffage électrique
  4. Rentabilité d’un chauffage au gaz
  5. Rentabilité d’une pompe à chaleur
  6. Rentabilité du chauffage au bois

Optimiser la rentabilité de ses installations de chauffage

Avant de changer vos installations de chauffage ou pour vous assurer de l’efficacité de votre nouveau système, il est possible d’optimiser leur rentabilité en suivant nos conseils.

Commencez par l’estimer en observant les différents critères de votre logement : année de construction, qualité de l’isolation, surface, situation géographique. Vous comprendrez que votre consommation énergétique ne dépend pas seulement de la performance de votre système de chauffage. Effectuer des travaux d’isolation et dimensionner votre équipement en fonction des besoins de votre logement vous permettra d’augmenter sa rentabilité.

Comment avoir un aperçu de la rentabilité de mes installations de chauffage ?

La rentabilité d’un système de chauffage ne relève pas d’une donnée exacte et facile à obtenir. Elle varie notamment selon l’investissement de départ dans votre nouveau système de chauffage et de sa nature.

Rentabilité d’un chauffage électrique

Le chauffage électrique ne part pas gagnant parmi les installations de chauffage les plus rentables. Cette ressource est considérée comme étant l’une des plus chères sur le marché de l’énergie, avec le fioul puis le gaz. Néanmoins, cette tendance peut être inversée, grâce à des émetteurs de chauffage plus économiques et performants.

C’est le cas des radiateurs à inertie et des panneaux rayonnants, mais pas des convecteurs électriques. Particulièrement énergivores, ces modèles affichent un coût de revient annuel d’environ 1500€, pour une maison de 120m2. Évolution intéressante des convecteurs, les panneaux rayonnants combinent la technologie de la convection avec le rayonnement infrarouge pour chauffer l’espace de façon plus homogène. Les radiateurs à inertie affichent cette même qualité, en ajoutant en plus leur capacité à continuer de chauffer la pièce lorsque l’appareil est éteint. Ce système est donc rentable pour se chauffer à l’électricité.

Rentabilité d’un chauffage au gaz

Le gaz affiche une très bonne rentabilité comparé à son coût d’installation. S’il représente encore le moyen de chauffage le plus utilisé en France, c’est parce que cette énergie fossile a su se renouveler pour offrir des performances plus intéressantes. Car malgré sa rentabilité, le chauffage au gaz est non seulement mauvais pour l’environnement, mais en plus soumis à de fortes augmentations de tarifs.

En utilisant une chaudière à condensation, vous profitez d’une rentabilité supérieure, puisque ce système est pensé pour consommer moins de combustible. En puisant de la chaleur dans sa propre fumée, ce type d’installation vous permet d’économiser jusqu’à 25% sur votre facture d’énergie.

Rentabilité d’une pompe à chaleur

À la fois économique et écologique, la pompe à chaleur est particulièrement adaptée aux logements neufs ou bénéficiant d’une rénovation globale. Elle est souvent couplée à un chauffage au sol ou des radiateurs performants, qui offrent un véritable confort thermique.

Installer une pompe à chaleur représente un investissement de départ important, avec un prix qui varie de 8000 à 20000€ selon le type de l’appareil. Néanmoins, le coût annuel d’une pompe à chaleur s’élève à environ 600€ pour un modèle géothermique, et environ 900€ pour une PAC air/eau. De quoi estimer la rentabilité de ces installations de chauffage comme étant positive.

Rentabilité du chauffage au bois

Il existe deux types d’installations de chauffage au bois : la chaudière et le poêle. La première se raccorde à un système de chauffage central et convient spécialement pour chauffer les grandes surfaces. La seconde fonctionne indépendamment, mais sa puissance n’est pas suffisante pour combler les besoins d’un logement entier. On réserve donc le poêle au chauffage d’appoint.

Si la seconde solution affiche un coût d’installation relativement peu élevé, la chaudière au bois représente un véritable investissement (compter minimum 12000€). Néanmoins, il sera amorti sur le long terme grâce aux performances de l’appareil et du prix de son combustible, le moins cher sur le marché.

Pour avoir un aperçu de la rentabilité de vos installations de chauffage, vous devez prendre en compte l’année de construction du logement, la qualité de son isolation, sa surface, sa situation géographique, ainsi que votre mode de chauffage.

Plus de conseils sur les radiateurs électriques économiques :

Besoin d'aide ? Notre service client est à votre écoute.

Contactez-nous par le chat ou par téléphone au 04 65 26 03 29 du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h.
Vous pouvez aussi nous envoyer un message via notre formulaire de contact en cliquant sur le bouton ci-dessous :

Envoyez un message